Menu
A+ A A-

Anxiété et insomnie

Anxiété et insomnie

La peur empêche le sommeil, c'est bien connu.
L'insomnie qui accompagne l'anxiété est un phénomène fréquent, connu dans toutes les cultures. Pourtant, c'est un problème médical sur le plan du diagnostic et du traite...

Timidité : fréquence

Le pourcentage des adultes américains souffrant de la timidité en tant que problème réel de  50 % actuellement. Les chiffres en France semblent refléter le même pourcentage : une personne sur deux souffre de la timidité.

homme-serieux
Dans les études des années 70, 40 % des gens qui participaient aux études relatives à la timidité, se déclare chroniquement timide, et 15 % se décrivaient comme timides dans certaines situations, 5 % seulement des répondants se considéraient comme non timide.

Les chiffres semblent en nette augmentation. Le sujet le plus intimidant selon ces études était : la personne étrangère, l'autorité, les personnes de sexe opposé, et les interactions sociales.

Cependant il est difficile d'avoir des chiffres concernant la timidité seulement, la plupart des personnes interrogées souffrent de la timidité et des ses conséquences comme l'anxiété ou la phobie sociale. D'autre part les personnes timides peuvent avoir un comportement à risque impliquant abus de substance ou consommation alcoolique. Les personnes souffrant d'une timidité chronique peuvent avoir d'autres maladies mentales.

Il est utile de distinguer la timidité de l'introversion bien que ces deux comportements soient parfois liés. Les introvertis préfèrent simplement des activités solitaires aux activités sociales sans craindre pour autant les rencontres sociales ou les relations avec les autres, sans craindre d'exprimer leur penser ou l'an émotion. Bien que la majorité de timide soient introvertie, il existe des extravertis timides et qui ont un comportement social tout à fait ouvert mais qui souffre mentalement au moment d'exprimer leurs émotions ou leur penser.

Références

  • Carducci, B. J., & Zimbardo, P. G. (1995). Are you shy? Psychology Today, 28, 34-40, ff.
  • Crozier, W. R. (Ed.). (1990). Shyness and embarrassment: Perspectives from social psychology. New York: Cambridge University Press.
  • Kagan, J. (1994). Galen's prophesy: Temperament in human nature. New York: Basic Books.
  • Jones, W. H., Cheek, J. M., & Briggs, S. R. (Eds.). (1986). Shyness: Perspectives on research and treatment. New York: Plenum.
  • Leitenberg, H. (Ed.). (1990). Handbook of social and evaluation anxiety. New York: Plenum.
  • McKay, M., & Paleg, K. (1992). Focal Group Psychotherapy. Oakland, CA: New Harbinger.
  • Zimbardo, P. G. (1977/1990). Shyness: What it is, what to do about it. Reading, MA: Addison-Wesley.

Nos dossiers

Style de vie anti stress

Style de vie anti stress

29 janvier 2012 Hits:2162

Le stress est présent, nous ne pouvons pas l'éviter dans notre vie personnelle ou professionnelle...

Stress

Volonté : de l’idée à l’action

Volonté : de l’idée à l’action

17 mai 2013 Hits:546

L'idée seule peut-elle engendrer l'action ? ou faut-il un consentement et une décision consciente ac...

volonté