Menu

Dyspepsie organique ou fonct…

Dyspepsie organique ou fonctionnelle

La dyspepsie est un symptôme fréquent qui touche 25 % de la population et qui représente 3 % des consultations.
La dyspepsie est définie par la présence d'un ou de plusieurs de ces symptômes : sensation d'avoir tro...

Accouchement : la surveillance

La surveillance pendant l'accouchement est un geste médical assez ancien. Cette surveillance est jugée primordiale depuis l'Antiquité, pour éviter les complications, pour vérifier le bon déroulement de l'accouchement, et du travail.
bebe-en-face3
La surveillance pendant l'accouchement surveille le travail pour assurer une appréciation efficace des contractions utérines, de la progression de la dépression du col utérin, de l'engagement du foetus dans le canal du col utérin. La surveillance vise également à veiller à l'état de la maman, et à la vitalité de l'enfant dans l'utérus.

Dans le passé, on jugeait la vitalité de foetus par l'auscultation de son rythme cardiaque qui se modifie en cas de souffrance fœtale (altération de l'état général de foetus dans l'utérus), et par la surveillance de la couleur du liquide amniotique, et qui serait teinté foncé en cas de souffrance fœtale en raison de la présence des selles de foetus (le méconium).

Ce mode de surveillance est toujours valable, toujours pratiqué, mais le progrès technique permet aujourd'hui un descellement précoce des anomalies, et la mise en œuvre rapide des mesures nécessaires pour les traités pour les éviter. Ces méthodes modernes se justifient par la surveillance des grossesses à risque, c'est-à-dire les grossesses qui peuvent s'accompagner de difficultés en raison d'une maladie de la maman, ou en raison de l'état du bébé, ou des antécédents obstétriques.

Durant le travail, les informations sont fournies par la technique surveillance électronique appelée monitoring qui permet à l'enregistrement de plusieurs paramètres comme le battement cardiaque de l'enfant, les contractions utérines, et autres. Ces enregistrements se font à partir des capteurs externes placés sur l'abdomen de la maman, soit par des capteurs internes dans le vagin.

Il existe d'autres méthodes comme la microanalyse du sang fœtal qui permette d'affirmer ou de suspecter une souffrance fœtale, et surtout d'alerter le médecin sur le taux d'oxygène dans le sang de foetus. Ces analyses sont facilement réalisables sur une goutte de sang prélevée sur le cuir chevelu de foetus. À partir de ces analyses, le médecin vérifie l'équilibre acido basique du sang de foetus. Une augmentation de l'acidité est nommée en médecine acidose, est une preuve déterminante de la souffrance foetale.

Nos dossiers

Indigestion : définitions et symtômes

Indigestion : définitions…

10 août 2014 Hits:3815

L'indigestion ou dyspepsie est une incommodité ou ...

I

Fièvre infectieuse

Fièvre infectieuse

02 mai 2010 Hits:2659

Ce terme désigne les fièvres dues à des infections...

F