Menu
A+ A A-

Sarcoïdose, symptomes, et traitement

hiverLa Sarcoïdose est une maladie de cause inconnue provoquant des lésions inflammatoires dans les ganglions lymphatiques, les poumons, le foie, la peau, et dans d'autres organes.

Pathologie:

La lésion de la sarcoïdose est caractéristique faite de l'accumulation des cellules inflammatoires de type cellules géantes et cellules macrophagiques dans les tissus. Ces accumulations sont nommées granulomes spécifiques à cellules géantes.

Causes: Les causes sont inconnues. On peut évoquer une prédisposition génétique ou une réponse immunitaire. Cette maladie est plus fréquente chez les femmes. La maladie débute en général entre 30-50 ans

Aspects Cliniques :

* - altération de l'état générale (fatigue, malaise)
* - fièvre modérée
* - souffle court et toux (lésion pulmonaire)
* - lésions cutanées rouges non douloureuses
* - céphalée (mal de tête )
* - symptômes oculaires
* - Adénopathies (ganglions lymphatiques augmentés de volumes)
* - augmentation de taille du foie et de la rate
* - perte du poids

Il est à signaler que ces symptômes varient selon les organes touchés et selon l'évolution de la maladie.

Diagnostic :

En face d'un tel tableau clinique, le médecin demandera certaines examens complémentaires, radiologiques ( poumons), fonctions hépatiques et rénales, analyses sanguines.

Le diagnostic définitif se base sur l'identification de la lésion dans une biopsie des ganglions lymphatiques ou de la peau.

Le bilan :

Après la confirmation du diagnostic, le médecin cherchera à identifier les organes affectés :

* Bronchoscopie
* Biopsie hépatique ( si nécessaire)
* Biopsie du rein ( si nécessaire)
* ECG ( électrocardiogramme)

Traitement et pronostic:

Les lésions peu étendues peuvent être surveillées simplement. La guérison spontanée est possible sans traitement. Les lésions sévères peuvent bénéficier d'un traitement par corticoïdes. Ce traitement varie selon les lésions, leurs étendues, et leur évolution. Le traitement peut être court ou peut durer des années selon chaque cas. En deuxième ligne de traitement, les médicaments immunosuppresseurs : méthotrexate, azathioprine, et cyclophosphamide. Ces médicaments peuvent être utilisés avec ou sans les corticoïdes.

Le pronostic varie selon les lésions, de la guérison spontanée à des lésions graves. On peut signaler :

* 30-50 % des lésions guérissent sans traitement dans les trois ans qui suivent le diagnostic.
* 20% des patients ayant une lésion pulmonaire ont une maladie active pouvant altérer sévèrement les fonctions pulmonaires.
* Le décès suite à une lésion de Sarcoïdose est rare.{jcomments on}