Menu
A+ A A-

Bestialité ou zoophilie

La bestialité est un terme qui décrit une excitation sexuelle ou un comportements qui impliquent des animaux. La zoophilie est reconnue dans la quatrième éditon (DSM-IV), et définie comme un trouble relativement rare.

champainse sexe nature levrette

Bestitalité et zoophilie

La zoophilie est une fixation effective que font certains individus sur les animaux en général, ou sur certains animaux. La zoophilie peut avoir des degrés divers, certains auteurs anciens l'ont chargée une connotation sexuelle faisant de belles un synonyme de bestialité. L'utilisation du terme zoophilie dans le sens d'attachement aux animaux est surannée. Ce terme est actuellement synonyme de bestialité, c'est-à-dire avoir des relations sexuelles avec les animaux.

Cette notion exclut évidemment la simple sympathie et tendresse que l'on trouve naturellement pour les animaux domestiques familiers, ou pour certains animaux sauvages. Elle correspond souvent à une personnalité misanthrope, ou traduit inadaptation, insatisfaction sociale, ou un isolement profond.

La zoophilie est une pratique connue depuis l'Antiquité. Dans la mythologie, Zeus en prend souvent une apparence animale pour séduire les femmes, taureau ou cygne. Aujourd'hui la zoophilie n'est pas interdite dans de nombreuses cultures. La maltraitance envers les animaux et souvent réprimés. Cependant, actuellement, la zoophilie est  inertdite et punie en France.

 La bestialité se définit comme une paraphilie, comme une tendance perverse à l'exercice de la sexualité avec les animaux. Comme les autres déviances sexuelles, la bestialité peut avoir des origines et des significations différentes selon les individus.

Fréquence de la zoophilie

La bestialité est plus fréquente chez les individus frustes, aux conditions sociales et professionnelles défavorisées. La zoophilie est un comportement relativement rare, présente moins de 1 % des pratiques sexuelles. E liées aux circonstances comme la solitude, l'ennui. La zoophilie est rarement exclusive. Selon certaines études, les fantasmes aux files sont plus fréquents qu'on ne le pense.

La Zoophilie est une paraphilie dont Kinsey en 1948 a rapporté que 17% de hommes ruraux aux USA ont reconnu l'expérience sexuelle avec les animaux, et 4% des femmes avaient eu au moins une fois contact sexuel avec les animaux dans leurs vies. Les contacts oraux ou génitaux occasionnels avec un animal pendant l adolescence font partie d'expérimentation sexuelle et ne mènent que très rarement vers la zoophilie.

Pratiques sexuelles de la zoophilie

Les animaux domestiques sans exception peuvent être objets du désir de la personne zoophile, hommes ou femmes. Les chiens et les animaux de la ferme sont les plus impliqués dans les pratiques zoophilies. La bestialité peut être active, comme pénétrer un animal, pour recevoir la pénétration ou les caresses d'un animal, ou moins active, se contentant de regarder, d'observer, ou de caresser. Les pratiques recensées sont diverses, allant de la masturbation, à la pénétration de l'animal, ou par l'animal. Les risques sanitaires sont majeurs, en raison de l'hygiène animale. Les réactions des animaux étant imprévisible, peuvent mettre la vie en danger.

Le terme zoophilie mixoscopique est la fait de chercher une satisfaction sexuelle dans l'observation des animaux pendant leur copulation.

Le diagnostic

Diagnostiquer une paraphilie (déviance sexuelle) exige de mettre en évidence un comportement déviant, périodique, intense, éveillant des sensations sexuelles, ou des fantasmes, pour arriver à une satisfaction sexuelle sur une période de six mois minimum. D'après le manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-IV), ce n'est pas une maladie rare.

Réf
American Psychiatric Association. Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders, 4th ed. Washington: American Psychiatric Association, 1994.
Masters, William H., Virgina E. Johnson and Robert C. Kolodny. Human Sexuality. Harper Collins Publishers, Inc., 1992.