Menu
A+ A A-

Féminisme libéral

Schématiquement, la pensée féministe peut être divisée en trois groupes : le féminisme libérale (en France, classé généralement centre droit), le féminisme de tradition marxiste et socialiste, le féminisme radical.
femme-verre
Le féminisme égalitaire libéral est un courant "réformiste", une sorte de féminisme des droits en filiation directe avec l'esprit de la Révolution française. Donc on retrouve le libéralisme et son incarnation économique, le capitalisme. La Liberté individuelle et l'égalité de deux sexes.

Ces féministes égalitaires réclament l'égalité des droits avec les hommes : l'éducation, travail, salaires, lois et égalité politique.

Ce courant féministe croit et admet la société capitaliste, et cherche la réforme. Les autres courants critiquent cette approche en disant que réformer un tel système est une chose impossible en raison des préjugés, des stéréotypes, des mentalités et de la culture ambiante.

Ce courtant cherche à améliorer la situation des femmes dans l'éducation et à aider à changeant les mentalités et les lois.

Le féminisme libéral est le courant le plus modéré du féminisme.

Nous pouvons trouver les traces de ce courant de féminisme dans les avancées législatives des années 70-80 en France comme l'autorisation de l'avortement ou de la contraception.

Ce courant ne met pas directement le couple en cause, ne conseille pas la femme de sortir de modèle social actuel pour bâtir un autre, mais de reformer, de changer les mentalités progressivement.

Ce courant a apporté aux femmes en France de nombreuses avancées, essayant d'améliorer progressivement la situation des femmes pour atteindre l'égalité en dépit de nombreuses critiques.

Ce courant par ailleurs refuse de distinguer les femmes, la femme est une personne entière, ainsi, ce courant ne traite pas spécialement les droits de femmes lesbiennes, ou les mères célibataires. La loi devrait être égalitaire pour toutes les femmes, et pour les hommes.